Criticker.com uses cookies to recognize visitors and provide a better experience. Learn more about how we use cookies in our privacy policy. By continuing to use the site, or by pressing agree, you are giving your consent to our use of cookies.
login | register
0 film ratings
DarkParaside

Movie Buff - 352 Film Ratings

Member Since: Dec 1, 2018

Location: France

Bio: Cinema, Cinema & Cinema.
I am French.



90% - 100% ==> F*cking Masterpiece.
80% ==> Very Good.
70% ==> Good.
60% ==> Passable.
50% ==> Hum...
30% - 40% ==> Bad.
10% - 20% ==> No Interest.
0% - 5% ==> Amen.
more Recent Ratings
80 83% Funny Games (1997) - May 21, 2019
"C'est trop bien ! Haneke sous couvert de cynisme, s'autorise les pires frasques du genre en pointant le spectateur du doigt en permanence. L'art et la manière de filmer l'horreur, sans fausse modestie, avec un sens de la caméra dévastateur. Alors ça n'est pas crédible, ce n'est pas juste, c'est insupportable mais c'est pas ça aussi la magie du cinéma ? (quand c'est bien fait j'entends). Mention spéciale aux tueurs, dont l'élégance frôle le fantasme, méchant Haneke."
50 38% Les Misérables (1995) - May 21, 2019
"L'intérêt du message demeure flou, puisque déjà véhiculé au sein même de la filmographie de l'auteur donc pour l'originalité, on repassera ! Cependant le cadre change un peu et se paye le luxe de grands moments de cinéma dont les concurrents principaux, sont certainement les américains. Saluons aussi la performance d'Annie Girardot en veuve triste. En revanche, la fin de son personnage est d'une débilité sans nom, à l'image d'un quart du film, c'est du Lelouch."
70 62% Les Misérables (2012) - May 19, 2019
"Essentiellement pour la partie culte avec Anne Hathaway, un grand moment de cinéma et d'acting. Pour le reste, ça chante beaucoup, beaucoup trop. "
25 15% The Dead Don't Die (2019) - May 19, 2019
"Un navet d'une prétention incroyable qui se veut constamment drôle à coup de répliques stupides et références faciles. Le film doit essentiellement à la présence de Tilda Swinton qui tente désespérément une revanche sur l'horreur qu'elle a signé. Parce que tout ça n'inspire finalement que de la pitié pour un réalisateur coincé dans les années 60, tel un enfant perdu qui veut faire comme les grands. Si vous tentez l'expérience, un thermos est fortement recommandé. "
50 38% Walking on Sunshine (2014) - May 19, 2019
"Le film à voir en fin de journée, sous 25° en plein été pour l'apprécier à sa juste valeur, une chaleur bienveillante avec des femmes magnifiques et des mecs sexy qui chantent (pas toujours bien), des vieux tubes dansants avec une énergie équivalente à celle de Mamma Mia!, l'humour en moins. "
50 38% Trance (2013) - Apr 05, 2019
"Un cauchemar esthétique, psychédélique mais très mal écrit. Le spectateur n'assiste pas, il subit. James McAvoy livré à lui même, presque l'atout unique, nu, toujours dans l'objectif. "
45 33% Us (2019) - Apr 05, 2019
"Diviser pour...diviser ? Jordan Peele prolifère les ressorts politiques et caricature à outrance une fois de plus, ses récents propos permettent très clairement de schématiser la situation. C'est un réalisateur noir, fier de sa couleur (et il a raison), qui réalise des films avec des protagonistes principaux noirs, voilà l'essence du film et son intérêt. Pour le reste, il tente autour de ça un film d'horreur comique raté avec un final stupide. US, c'est l'art de l'hypocrisie."
15 7% American Pie (1999) - Apr 05, 2019
"Nul à chier."
40 28% Magic Mike (2012) - Apr 05, 2019
"C'est parce que c'est de Steven Soderbergh, que je ne comprend pas l'intérêt de ce film. C'est difficile de combiner des chippendales au film d'auteur, la photographie dissociée du reste, comme si Soderbergh devait se justifier d'avoir eu une idée de merde. Tatum est doué pour faire monter la mayonnaise, ses partenaires se prêtent bien au jeu mais c'est vraiment vide."
80 83% Bande-annonce de 'Une femme est une femme' (1961) - Apr 05, 2019
"Absolument génial, humour grinçant au travers d'une rivalité improbable, Brialy sublime charmeur à la peau écarlate face à Belmondo, solide et drôle. Au milieu, une femme, Anna Karina filmée en satire saupoudrée aux répliques crétines. Du Godard sur un arbre bien perché. "